Diagnostic Technique Global – DTG

Une expertise dédiée aux copropriétés  a été initiée avec la loi Alur. Cette disposition a pour ambition de lutter contre la dégradation des copropriétés pour cause d’endettement, en créant l’obligation de réaliser un diagnostic technique global (DTG).

C’est un véritable document qui reprend l’état des lieux de la copropriété qui se repose sur l’étude et l’analyse de l’état des parties communes qui permet de proposer des améliorations possibles de l’immeuble et une liste de travaux prévisionnelle sur les 10 prochaines années. Il met aussi en relief les obligations du syndicat des copropriétaire vis-à-vis des obligations légales

C’est un prérequis obligatoire pour :

  • la mise en copropriété d’immeubles de plus de 10 ans
  • la gestion des procédures d’insalubrité dont peuvent faire l’objet certaines copropriétés.

Le DTG affiche aussi un rôle essentiel : permettre à toutes les copropriétés de bénéficier d’une étude complète, aussi bien technique que patrimoniale, permettant de bâtir les contours d’un plan pluriannuel de travaux et parfaitement adapté à la situation matérielle comme financière de l’immeuble.

Indifféremment pour tous les types de copropriétés, le DTG doit être soumis au vote d’une assemblée générale de copropriétaires. Chaque immeuble peut ainsi accéder, pour un prix raisonnable, à un diagnostic extrêmement innovant, agrémenté de nombreux conseils de la part du professionnel certifié qui l’opère.

Depuis plus de vingt ans, Wegroup est un acteur incontournable dans la réalisation des DTG parties communes

OBJECTIFS DU DTG

Identifier les travaux de conservation et d’amélioration, y compris sur le plan de la performance énergétique, des immeubles en copropriété et estimer leurs coûts de mise en œuvre. Améliorer la gestion technique et patrimoniale de la copropriété.

DÉROULEMENT D’UN DTG

1

Phase préparatoire

  • Définition du périmètre d’intervention.
  • Prise de connaissance de la documentation technique disponible, notamment les diagnostics immobiliers (CREP, DTA, etc.).
  • Mise en place d’une procédure d’intervention (accès, autorisations, accompagnateur).
  • Élaboration d’un planning d’intervention.

2

Repérage sur site

  • État des lieux approfondis de l’ensemble des parties communes et des équipements communs.
  • État de la situation du syndicat de copropriétaires au regard de ses obligations légales et réglementaires (par exemple, impayés de charges).
  • Analyse des améliorations possibles de l’état de l’immeuble.
  • Réalisation d’un DPE (moins de 50 lots) ou d’un audit énergétique (50 lots et plus).

3

Restitution et rédaction du rapport de repérage

  • Liste et localisation des non- conformités.
  • Liste des travaux à réaliser et estimation de leurs coûts.
  • Définition des interventions prioritaires pour les dix prochaines années.
  • Identification des améliorations possibles dans la gestion technique et patrimoniale de la copropriété.
  • Précision sur les limites de la mission et les parties d’ouvrages et/ou locaux non contrôlées.
  • Réunion de restitution avec le donneur d’ordre.
  • Le contenu du DTG doit être présenté à la 1ère assemblée générale des copropriétaires qui suit sa réalisation.

Renseignement ou demande de devis

Pour toute information, contactez dès maintenant notre service commercial

    Nom *

    Prénom *

    Email *

    Téléphone *

    Société

    Ville*

    Votre message




    * champs obligatoires


    En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de contact et de la relation commerciale qui peut en découler.