Dossier Technique Amiante (DTA)

A qui s’applique l’obligation de constituer le Dossier Technique Amiante (DTA) ?

Le Dossier Technique Amiante est obligatoire seulement pour les bâtiments pour lesquels le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.

Il concerne tous les immeubles bâtis à usage d’habitation à l’exception de ceux ne comportant qu’un seul logement.
Le DTA s’applique donc aux parties communes des immeubles collectifs d’habitation, et tous les autres immeubles bâtis (bureau, école, commerce, bâtiments industriels, etc…).
Il doit être constitué et tenu à jour par le propriétaire ou par le syndicat des copropriétaires le cas échéant.

Le Dossier Technique Amiante (DTA) ?

Le dossier technique amiante est constitué sur la base d’un diagnostic amiante des matériaux ou produits de la liste A et de la liste B (annexe 13-9 du code de la santé publique).
Le DTA est tenu à jour par le propriétaire en fonction des évolutions du bâtiment au regard de la problématique amiante.

L’objectif du DTA (Dossier Technique Amiante) est :

  • D’informer les occupants ou les usagers de la présence de matériaux ou produits contenant de l’amiante
  • De conserver un historique de la gestion de l’amiante dans le bâtiment.

Que contient le Dossier Technique Amiante (DTA) ?

Diverses informations :

  • Rapports de repérage des matériaux de la liste A et de la liste B contenant de l’amiante,
  • Les recommandations générales de sécurité à l’égard des matériaux et produits contenant de l’amiante,
  • Éventuellement, le résultat des évaluations périodiques de l’état de conservation des matériaux et produits de la liste A et de la liste B,
  • Les repérages avant travaux devant être réalisés à l’occasion de travaux portant sur des composants du bâti,
  • Les plans de retrait, les constats d’examens visuels après travaux de retrait d’amiante, les mesures d’empoussièrement réalisées,

Une fiche récapitulative mise à jour :
Elle synthétise la situation du bâtiment au regard de l’amiante et permet  de comprendre et de visualiser l’ensemble des opérations réalisées dans le bâtiment (repérages, contrôles périodiques, mesures d’empoussièrement, travaux de retrait, etc..).

Transmission et communication du DTA ?

Le DTA est tenu à la disposition :

  • Des occupants de l’immeuble bâti concerné,
  • Des employeurs, des représentants du personnel et des médecins du travail lorsque l’immeuble comporte des locaux de travail. Ces personnes sont informées des modalités de consultation du dossier.

Le DTA est communiqué (à leur demande) aux :

  • Inspecteurs et contrôleurs du travail,
  • Inspecteurs d’hygiène et sécurité,
  • Agents du service de prévention des organismes de sécurité sociale et de l’OPPBTP,
  • Agents du ministère chargé de la construction,
  • Inspecteurs de la jeunesse et des sports,
  • Personnes chargées de l’inspection des installations classées et des installations nucléaires de base,
  • Commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité,
  • Toute personne physique ou morale appelée à effectuer des travaux dans l’immeuble bâti.

Le propriétaire conserve une attestation écrite de la communication du dossier à ces personnes.

Dossier de traçabilité « Amiante » selon le Code du Travail ou DTA ?

Le Code du Travail défini le dossier de traçabilité comme :

  • Le DTA (dossier technique amiante prévu à l’article R. 1334-29-5 du code de la santé publique).
  • Le DAPP (dossier amiante partie privative prévu à l’article R. 1334-29-4 du code de la santé publique).

Depuis plus de vingt ans, WEGROUP est un acteur incontournable dans la réalisation de Dossiers Techniques Amiante.

OBJECTIFS, PRESCRIPTIONS ET SUIVI DU DTA

Le DTA consiste à :

  • Effectuer un repérage non destructif des MPCA1 appartenant aux listes A et B du code de la Santé Publique.
  • Réaliser des analyses de prélèvements en laboratoire en cas de suspicion.
  • Évaluer l’état de conservation des MPCA repérés.
  • Rédiger les consignes de sécurité à respecter en cas d’intervention.

En fonction de l’état de conservation des MPCA, différentes dispositions peuvent être prises :

  • Pour les MPCA de la liste A :

Évaluer périodiquement l’état de conservation (tous les 3 ans).
Faire réaliser une mesures d’empoussièrement.
Faire réaliser des travaux de retrait ou de confinement, sous 3 ans.

  • Pour les MPCA de la liste B :

EP : Contrôler périodiquement que l’état de dégradation des matériaux et produits concernés ne s’aggrave pas.
AC1 : Effectuer une remise en état limitée au remplacement, au recouvrement ou à la protection des seuls éléments dégradés.
AC2 : Pour l’ensemble d’une zone, mettre en œuvre de mesures conservatoires appropriées pour limiter le risque de dégradation et la dispersion des fibres d’amiante, réaliser une mesure d’empoussièrement, procéder à une analyse de risque, mettre en œuvre les mesures de protection ou de retrait.

Le DTA doit être actualisé après :

  • Une évaluation périodique des MPCA.
  • Des mesures d’empoussièrement.
  • Des repérages complémentaires (avant travaux/démolition).
  • Toute intervention impliquant des MPCA des listes A et B (retrait, confinement, mesures conservatoires, travaux SS4 avec mode opératoire).

Chaque actualisation du DTA donne lieu à la mise à jour de la fiche récapitulative qui doit être transmise, dans un délai d’un mois, aux occupants et employeurs.

DÉROULEMENT D’UN DTA ET DES ÉVALUATIONS DE L’ÉTAT DE CONSERVATION DES MPCA

1

Phase préparatoire

  • Définition du périmètre de repérage.
  • Prise de connaissance de la documentation technique disponible.
  • Mise en place d’une procédure d’intervention (accès, autorisations, accompagnateur).
  • Élaboration d’un planning d’intervention.

2

Repérage sur site

  • Inspection visuelle du périmètre de repérage par l’opérateur afin d’appréhender ses principes constructifs.
  • Identification des ZPSO3 et de leurs éléments témoins.
  • Réalisation de la cartographie et croquis du bâtiment.
  • Sondages non-destructifs avec petits démontages éventuels.
  • Localisation des MPSCA4
  • Prélèvements des MPSCA avec respect du mode opératoire : port d’EPI (combinaison, masque respiratoire, surchausse, gants, lunettes, etc.), humidification, aspiration, conditionnement du prélèvement par double ensachage, nettoyage des outils, gestion et élimination des déchets.
  • Évaluation de l’état de conservation des MPSCA.
  • Rebouchage des points de prélèvements pour l’esthétisme des revêtements.
  • Envoi des échantillons à un laboratoire d’analyse accrédité par le Cofrac.

3

Restitution et rédaction du rapport de repérage

  • Vérification de la cohérence des résultats d’analyse des prélèvements.
  • Validation des ZPSO.
  • Rédaction du rapport avec localisation des MPCA et prescriptions.
  • Précision sur les limites de la mission et les parties d’ouvrages et/ou locaux non contrôlées.
  • Création du DTA ou intégration du rapport dans le DTA existant.
  • Édition ou mise à jour de la fiche récapitulative.
  • Réunion de restitution avec le donneur d’ordre.

Lexique

1 MPCA : matériaux et produits contenant de l’amiante
2 AC : action corrective
3 ZPSO : zone présentant des similitudes d’ouvrage
4 MPSCA : matériaux et produits susceptibles de contenir de l’amiante

Renseignement ou demande de devis

Pour toute information, contactez dès maintenant notre service commercial

    Nom *

    Prénom *

    Email *

    Téléphone *

    Société

    Ville*

    Votre message




    * champs obligatoires


    En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de contact et de la relation commerciale qui peut en découler.